news | disco | bio | projets | liens | e-mail 
palo alto
palo@club-internet.fr 
 
Biographie
 

 
Affiche

 
Palo alto est probablement né en 1989 de la rencontre fortuite sur une table d'opération entre une machine à coudre et un parapluie. Certains aimaient Poulenc et l'Ecole de Canterbury, d'autres Ptôse, la scène allemande et la chanson française (Brigitte Fontaine, Gainsbourg), d'autres encore les mélodies hongroises ou les surprises sonores de la bande F.M. gentiment triturées...
 
Clarinette, saxophone, basse électrique, synthétiseur et boîte à rythme furent les premiers instruments adoptés par le groupe.
 
Cette formation instrumentale se retrouve dans leur première cassette, LE CLOS (1990) qui présente des compositions très "écrites", de nature plutôt mélodique, s'inscrivant dans la mouvance de l'école belge (Made To Measure, Tuxedomoon) avec quelques facettes plus noires, rappelant Art Zoyd ou Univers Zéro et d'autres plus distancées, lorgnant du côté des Residents ou de Renaldo and the Loaf.
 
Cette orientation se poursuit dans leur premier CD GRANDS SUCCÉDANÉS (1992) qui présente cependant deux titres inattendus, vilains petits canards extraits d'une séance d'improvisation. Premières dérogations à la règle rigide de la sacro-sainte écriture.
 
Au début de l'année 93, les séances
d'improvisations se multiplient. L'éclectisme est de rigueur et le studio se transforme rapidement en jungle inextricable où les instruments de base du groupe côtoient percussions, rat couineur, dictaphone, et autres instruments jouets.
 
Ces sessions sont systématiquement enregistrées et engrangées. Denis Frajerman réalise alors un travail de montage et de collage à partir de ces rushes. Le résultat de cette expérience constituera l'essentiel des titres de leur second CD, TRASH ET ARTÈRES (1994).
 
Cette recherche axée sur l'expérimentation sonore, les collages et l'improvisation avait eu pour prélude une cassette éditée en 1992 EXTRÊME PONCTION, sorte de "recueil" de compositions non destinées à la formation habituelle du groupe.
 
Parallèlement à ces divers travaux, Palo alto compose une partie de la musique du film de Pierre Schumacher : "Histoire d'ombres" (diffusé sur France 2) dont Jacques Barbéri, par ailleurs romancier est le scénariste.
 
Fort de ces diverses expériences et face à l'abondance de projets instrumentaux et audiovisuels, Palo Alto a fini par adopter une structure à géométrie variable, plus légère, permettant aux quatre membres du groupe de fonctionner en modules restreints (à deux ou à trois) voire en solo.
 
Ph. Perreaudin et Ph. Masson ont ainsi travaillé avec Philippe Demontaut, artiste plasticien sur un spectacle présenté au théâtre Clavel en 95 : Qu'est-ce qui crée le mouvement ?
 
Cette collaboration s'est poursuivie avec l'adjonction de Jacques Barbéri sous le nom de Palo alto3, sur un projet de musique pour vidéos produit par le Centre G. Pompidou. Le premier opus, Questions d'observation a été réalisé en 1995.
 
De son côté, Denis Frajerman a composé la musique d'un concept/album en collaboration avec Jacques Barbéri (saxophone, texte) et Omer Pesquer (illustrations et conception graphique) : LE NOM DES ARBRES (K7 sur le label Organic).
 
Il est également l'auteur de deux pièces radiophoniques pour l'émission Clair de Nuit sur France Culture ainsi que d'une "suite musicale" inspirée par l'univers littéraire de l'écrivain Antoine Volodine (Minuit, Gallimard) sortie sur le label Noise Museum.
 
Les autres membres du groupe apparaissent ici ou là sur certaines de ses compositions
 
Début 97, deux nouvelles productions viennent enrichir la discographie du groupe : LE DISQUE DUR, CD 13 titres sur le label grenoblois Organic et LE CASSETTE : ALIVE ANTHOLOGY, K7 (60 mns) 13 titres sur le label parisien A contresens.
 
LE DISQUE DUR mêle intimement les différents moyens d'expression du groupe : instruments acoustiques / électroniques / bricolés. Délaissant radicalement l'optique improvisation de TRASH ET ARTÈRES pour privilégier à nouveau l'écriture , cet album marque également l'arrivée de rythmiques plus élaborées.
 
Les ambiances/bandes conçues par D. Frajerman viennent accentuer le parti pris narratif de l'ensemble.
 
Eric Roger (Sol Invictus) à la trompette et Laurent Pernice (ex-Nox) à la contrebasse viennent enrichir la palette sonore du groupe.
 
LE CASSETTE est une compilation d'enregistrements live s'étalant de 1993 à 1996. La face A propose de larges extraits du spectacle Une nuit au Ciel présenté à Grenoble en mai 96 ; c'est le pendant "live" du DISQUE DUR. La face B regroupe des morceaux rares, pour la plupart inédits, enregistrés aux Etablissements phonographiques de l'est, aux Instants chavirés et au théâtre Clavel (Paris).
 
Année charnière dans l'histoire du groupe, 1997 verra le départ de Ph. Masson ; Palo Alto affirme alors son identité de collectif, délaissant le fonctionnement figé et routinier du groupe pour privilégier les rencontres (de préférence incongrues), multiplier les expériences et explorer de nouveaux territoires...
 
Les nombreuses sessions d’improvisations réalisées en 1997 avec différents musiciens donnent naissance à l’album Transe plan.
Cette fois, le concept est plus radical qu’avec TRASH ET ARTERES puisque les prises ne sont pas retouchées. La trompette électro-aérienne de Rhys Chatham, à mi chemin entre Jon Hassel et Miles Davis apporte une touche « ambiant-jazz déviant » à l’ensemble.
L’album sort sur le label GAZUL (Muséa) en 1998. Stéphane Blanquet met tout son talent de chirurgien plastique dans la conception / réalisation de la pochette.
 
Il faudra attendre 2001 pour retrouver Palo Alto dans les bacs… Electronica.
Fidèle à sa devise « toujours prendre le contre-pied de l’album précédent », Palo Alto, ou plus exactement sa frange « Ez-lectronic » (Perreaudin / Barbéri) demande à six électroniciens de ressouder à leur manière les circuits du morceau POGS dont la carte son originale se trouve sur LE DISQUE DUR.
Le projet est soumis au label grenoblois Organic qui l’accepte et propose de le sortir sur LAND, une collection dédiée aux musiques électroniques. L’album Pogs Box vient donc ajouter une nouvelle (french) touche à la discographie du groupe...
 
De son côté, Denis Frajerman signe deux albums solo sur le label dijonnais Noise Museum : le très dépouillé FASMES, en 1999 et le flamboyant MACAU PEPLUM en 2000. Il profite également de cette période pour transposer son travail sur scène avec différentes formations. Il passe par La Flèche d’or, La Maroquinerie, Le Glaz’art, Le Lieu Unique et La Cigale pour une représentation unique du spectacle « des anges mineurs », d’après l’œuvre éponyme d’Antoine Volodine.
 
2003 est une année chargée pour le groupe qui réalise deux projets importants : sortir un album d’archives et monter une structure permettant de produire régulièrement des tirages limités CD-R :
c’est la naissance du label HALTE AUX RECORDS ! et la sortie de l’album Asphodèles de l’asphalte : archives 1989-1992.
 
En juin, Palo Alto remonte sur scène à Toulouse pour un concert unique. C’est l’occasion de vérifier que les options prises pour les futurs concerts fonctionnent bien : électro-boucles, bandes, voix, sax, direct mix, basse, quincallerie amplifiée,…
Parallèlement, Ph. Perreaudin entre en contact avec les ex-Ptôse pour créer "Mange ton poisson", une collection dédiée à la réédition de références PPP sur « halte aux records ! ».
Le volume 1 est rapidement mis en chantier.
 
Le reste du temps est consacré à achever (sans jeu de mots) le nouvel album commencé en 2002 :
ONAN’S CHOP MYTH, une interprétation (très) sonore du roman « l’Arc en ciel de la gravité » de l’écrivain américain Thomas Pynchon…
 
En 2004, Ph. Perreaudin enrichit le catalogue “Halte aux records !” en réalisant deux nouveaux opus : « Le souffle du vide », titres inédits de Denis Frajerman compilés par J. Barbéri et « Au menu », une dégustation d’anciens titres du groupe mythique Un département.
Denis Frajerman sort également un album de quatuors pour cordes et bruitages animaliers sur le label Toulousain Linoléum. Les porcs et les mygales n’ont pu – hélas - participer aux prestations scéniques.
 
Jacques Barbéri, de son côté, boucle une série d’enregistrements avec Laurent Pernice qui se concrétise par la sortie de “Drosophiles et doryphores”, un album d’ « électro-jazz déviant » sur le label slovène RX :TX, aussitôt suivie par un concert mémorable à Lubljana.
 
Les beaux jours arrivant, le Déficit des Années Antérieures invite Palo Alto dans son souterrain scientifique le temps d’un week-end pour une petite sauterie instrumentale. Un condensé des 18 000 secondes d’improvisation qui en ont découlé devrait voir le jour courant 2006.
 
Les membres de Palo Alto se succèdent alors à Nantes d'octobre 2004 à janvier 2005. Denis Frajerman d’abord, au Lieu Unique, en présentant un travail de collaboration avec Antoine Volodine : le cantopera « Vociférations ». Puis Jacques Barbéri et Laurent Pernice dans le cadre du festival « Les Utopiales » et enfin, Philippe Perreaudin au Bar du Lieu Unique pour fêter aux platines la sortie de la compilation « Ignoble vermine » (a tribute to Ptôse) qu’il a lui même orchestrée.
 
Palo Alto réunit ensuite ses membres loco-moteurs pour se produire une nouvelle fois à Toulouse dans le cadre du festival "Myrys Mars Média : laboratoire des médias libres" puis à Sens pour une soirée spéciale organisée à l'occasion du 20ème anniversaire de l'émission de radio « La nuit des sauriens » avec entre autre DDAA et Les Hauts de plafond.
 
Parallèlement à cette hystérie scénique, deux nouveaux opus sortent sur “Halte au records !” : la réédition de la mythique première K7 de Palo Alto, “Le Clos”, agrémentée d’une floppée de bonus inédits, suivie d’un cadeau de Noël pour les petits enfants sages, « Nonobstant le cagoulisme », compilation de titres rares et inédits de The Grief.

L’année 2006 démarre sur les bonnets de roue par des participations à différents projets : un album collectif autour de Coil sur le label toulousain Rotorelief, un livre-CD autour du collectif littéraire LIMITE orchestré par l’équipe du magazine Douche Froide et publié par les éditions La Volte, et “Next to Nothing”, un album de reprises de Tuxedomoon conçu et réalisé par Philippe Perreaudin, sur le label Optical Sound avec, entre autres participants, Scanner, Ramuntcho Matta, Simon Fisher Turner, etc.
 
Palo Alto est également présent sur le DVD “RVB-Transfert : images de la scène indépendante française 1979-1991” avec un clip réalisé par Gilles Bénéjam à partir d’images enregistrées lors d’un concert aux désormais mythiques Etablissements Phono-graphiques de l’Est...
 
Un album Palo Alto2 (Barbéri-Perreaudin) / Klimperei est sorti au printemps sur le label américain AcidSoxx Musicks. Il s’agit d’une évocation musicale de la nouvelle de Jacques Barbéri, “Mondocane”.
 
2006 a vu la création du spectacle "Fais Voile vers le Soleil" conçu à partir de la nouvelle éponyme de Jacques Barbéri, extraite de l'anthologie "Aux Limite du Son". La première a eu lieu dans le cadre des Utopiales pour un HORS-PISTES au Lieu Unique, à Nantes, le 2 novembre 2006.
 
En 2007, Palo Alto sort un album co-écrit avec Klimperei sur le label américain AcidSoxx Musicks. Le groupe joue à Rennes et, pour la première fois depuis longtemps, à Paris.
 
L’année 2008 débute avec la sortie de TERMINAL SIDERAL, un album live accompagné d’un DVD. Le jour de la sortie de l’album, PALO ALTO donne un concert à Bruxelles, puis à l’automne, le groupe est invité au festival l’Etrange Musique. L’année se termine avec la sortie du film Louise Michel de Benoît Delépine et Gustave Kerven (participation à la BO) et en décembre, le groupe présente au Lavoir Moderne à Paris une première version d’un nouveau spectacle dédié à l’écrivain britannique J. G. Ballard intitulé Slowing Apocalypse. Invité par les deux grands festivals français de SF, PALO ALTO donnera en 2009 des représentations de Slowing Apocalypse à Epinal puis à Nantes avant de finir l’année devant le public du Carré d’art de Nîmes.
 
Début 2010, le label Le Cluricaun édite un album enregistré en 2004 avec DDAA. Le reste de l’année est consacré à l’enregistrement d’un nouvel album studio et à la finalisation d’un projet autour de reprises de Nino Ferrer confiées à une quinzaine d’artistes (Cocoon, Etienne Charry, Bernard Szajner, Complot, J. G. Thirlwell, …).
Cette année est également celle des 20 ans du groupe. Pour célébrer cet anniversaire, le label INFRASTITION publie l'anthologie TIME CAPSULE 1990 – 2010.
 
Pour sa programmation 2011, LE CUBE d'Issy les Moulineaux invite PALO ALTO et lui commande une création. Le groupe profite de cette carte blanche pour adapter LA CHASSE AU SNARK de Lewis Carroll. Le texte est adapté par Barbéri et Jérôme Lefdup réalise en vidéo les 8 crises de la structure originale du récit. La première représentation se déroule le 26 mai 2011.
 

 
 
 
news | disco | bio | projets | liens | e-mail 
palo alto
Sur Internet depuis le 1er juin 1997